Logo Stereolux
jeu. 13 oct. 2022 20H00

Ziak + Allebou

Terminé
STEREOLUX Salle Maxi Placement libre Debout - assis non garanti
Organisateur : Stereolux

Paroles radicales, flow sombre, beat dansant à contretemps, esthétique lugubre, visage masqué… Ziak, rappeur originaire du 91 est apparu en 2020. Il alimente tous les mystères, et est devenu en un éclair, l'un des premiers ambassadeurs de la drill en France.

Ziak (FR)

Masqué tout pareil, lui aussi surgit hors de la nuit – ou plutôt de nulle part, tellement personne, dans le game, ne l'a vu venir – sans doute pour courir vers l'aventure au galop, signant son nom à la pointe de son tarpé, d'un Z qui veut dire Ziak. Et déjà, avec un simple album, Akimbo, il éclipse la concurrence, intrigue, irrite et fait naître bon nombre de polémiques : est-il un simple verbalist ou un vrai OJ ? Comment a-t-il pu susciter un tel engouement en si peu de temps ? Comment fait-il pour fumer un joint avec son masque sans s’asphyxier ? Sans doute le rappeur masqué est-il le syndrome de la hype que connaît actuellement la drill UK, ce genre aux lyrics ultra-violents, aux rythmes hachés, aux ambiances sombres et aux découpes sans variations de flow, qu'outre-Manche on accuse de tous les maux. Pourtant, avec ce premier album, le rappeur du 91 crée son propre univers, prend des risques (des morceaux introspectifs) et confirme qu’il peut être plus qu’une simple copie. Dans l'arène drill française, c'est donc lui, renard rusé, qui fait sa loi.

Allebou (FR)

Le jeune rappeur Allebou est une figure de la scène mancelle hip-hop depuis 2020. Il propose un rap aussi prolifique que qualitatif, aussi brutal que poétique, dans lequel il évoque avec lucidité ses ambitions et ses doutes sur notre société. S’inspirant d’artistes tels que Youssoupha, Lefa ou Kery James, il parvient à allier technicité et variété de flows au service de son discours.

Très complet, Allebou est à l’aise sur des styles musicaux très différents, et sait parfaitement allier des couplets techniques et rapides à des refrains addictifs plus mélodieux. Il reste attaché à sa ligne directrice: un rap technique et poétique, aux paroles puissantes et sincères.