Logo Stereolux
Complet

VEN. 5 avr. 20H30

Concert

VOYOU [Release Party] + Mou

STEREOLUX Salle Micro Organisateur : Stereolux Chanson Pop Placement libre debout
Complet
Tarif sur place 13.00€

Thibaud Vanhooland, le jeune homme derrière Voyou est sans doute le musicien qui a le plus foulé les planches de Stereolux. Rien de plus logique donc, après une résidence en février, de l’accueillir pour fêter la sortie de ce premier album attendu. Il y distille une douce folie, virevoltante, à la Tati et nous envoie des bruits de la ville faits de rêveries et de mélodies.

Voyou (Nantes)

Voyou, aka le bad boy de Nantes, aka Roger-la-Semelle, aka l'Ogre-de-l'Erdre, aka le Désosseur, aka File-le-Vent; dit Jo-la-Tambouille, dit Belles-Moustaches, dit Gégé-la-Praline, dit le Titi-de-Chantenay : Thibaud Vanhooland a autant de blazes qu'il a de vies (il a officié au sein de Pegase, Rhum for Pauline, Elephanz, soit à peu près tout ce que Nantes compte comme pointures en termes d'electro-pop), et se trouve au centre de toutes les attentions, de toutes les sollicitations au moment où il publie Les bruits de la ville, premier album de chansons pop lunaires et tropicales, qui est un peu comme un manuel d'anti-cynisme, une ode aux évidences poétiques oubliées, avec des constantes : un truc mélodique addictif comme un refrain de Gotainer, une sautillante indolence, et un réel talent de conteur goguenard. Et, ça tombe bien, après l'y avoir créé, il présente l'album en question à Stereolux lors d'une Release party tout aussi fantasque que le personnage : il y a, en Voyou, du Prévert, du Queneau, du Berger (Michel et Flavien), du soleil du Brésil, d'indolentes flâneries urbaines, des rêveries qui prennent leur temps – ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle également Dédé-des-Îles, Ici-Houston, Loulou-la-Trompette.

Mou (Nantes)

Ni rap ni chanson, Mou évolue entre les lignes à moins de 70 bpm. Avec une nonchalance sans fainéantise, ce grand corps tatoué manie avec une pointe d’humour les codes du rap et de la chanson française, ou comment marier le sens de l’absurde de Brigitte Fontaine ou de Katerine, l’authenticité de Fabe et le désabusement de Doc Gyneco. Cuisinier à la ville (il fût celui de Stereolux), il pimente ses textes doucereux d’une pointe d’amertume et de surréalisme sur des instrumentaux produits par La Brousse quelque part entre Tyler The Creator, Mild High Club et Sade. Nantais d’adoption, MOU rejoint la team Fvtvr Records et vient ajouter sa touche à une nouvelle scène française qui se joue des styles (Eddy De Pretto, Muddy Monk, Myth Syzer).