Logo Stereolux
Terminé

MER. 24 mai 20H30

Concert

Stereotrip I Japon

TsuShiMaMire + Peelander Z

STEREOLUX Salle Micro Organisateur : Stereolux Noise Stereotrip Placement libre debout
Gratuit contre remise d’un pass culture et sport à la billetterie
0€
7€
11.60€
Tarif sur place 12€

le mot du programmateur

La scène rock japonaise développe un sens de la liberté musicale presque absolue. Noise, punk, free, expé, sérieux ou loufoque, l’underground est débridé, humble et extrême. Petit aperçu avec le trio féminin TsuShiMaMire et son punk-rock iconoclaste, et avec Peelander Z et son rock furieusement débile.

Pour continuer à savourer le rock noise japonais, on vous invite à vous rendre à la scène Michelet pour le Japanese New Music Festival mardi 30 mai - 20h.

Peelander Z (JP)

Attention, groupe méchamment débile : les fous furieux Force Jaune, Force Bleue et Force Rouge déboulent de la zone Z de la planète Peelander – dans quel but ? mystère... – avec la ferme intention de foutre le bordel, de jouer le plus fort possible et de vous arracher les amygdales. Les Japonais pratiquent le punk-rock comme d'autres le jogging : avec fureur et constance – et les mêmes fringues fluo. D'ailleurs, un concert de Peelander Z, c'est un peu comme une séance de jogging : on en ressort rincé, sauf qu'on s'est marré comme une baleine et qu'on a stocké plus de dopamine qu'en quinze de vains efforts athlétiques – et sans s'être niqué les genoux. Moralité : arrêtez le sport, ça sert à rien et ça fait mal, et mettez-vous au punk.

TsuShiMaMire (JP)

Pure débauche d'énergie, défouloir jouissif, orgie sonore : un concert de TsuShiMaMire, c'est pas de la menthe à l'eau – plutôt un cocktail, « cute, sweet and very strong » (dixit). Ça tombe bien, il est beaucoup question d'alcool dans les compos, de sexe et de nourriture aussi, sur fond de punk-rock débridé, avec une basse salement groovy et une voix haut perchée : une musique iconoclaste, qui surfe sans entrave sur le funk, le ska, le free jazz, partout à son aise, en complet lâchage. Presque deux décennies d'existence, plus d'une dizaine d'albums à son actif : le trio féminin est en passe de devenir une institution dans son pays, s'est fait un nom aux États-Unis et ne compte pas en rester là. Qu'on se le dise : l'invasion viendra du côté du soleil levant.

Japanese New Music Festival mardi 30 mai - 20h00

10 projets autour des musiques psychédéliques et d'avant-garde, pour 3h de concerts et performances musicales folles... OUI !

ACID MOTHERS TEMPLE SWR (Kawabata/Tsuyama/Yoshida)
RUINS ALONE (Yoshida Tatsuya solo)
TSUYAMA ATSUSHI (solo)
KAWABATA MAKOTO (solo)
PSYCHE BUGYO (Yoshida/Tsuyama/Kawabata)
ZUBI ZUVA X (Yoshida/Tsuyama/Kawabata)
AKATEN (Tsuyama/Yoshida)
ZOFFY (Tsuyama/Kawabata)
Special Guest >> Emiko Ota

Ambitieuse et prolixe édition que ce Japanese New Music Festival. Toujours autour du noyau dur formé de Yoshida Tatsuya (Ruins, Zeni Geva), Tsuyama Atsushi et Kawabata Makoto (Acid Mothers Temple), la petite caravane propose une avant garde-psychée-rock-jazzcore-blues-drone-expérimentale Music Expérience !

Réservation