Logo Stereolux
Terminé

JEU. 17 oct. 20H00

Concert

Rodrigo & Gabriela + Lucas Santtana

STEREOLUX Salle Maxi Organisateur : Stereolux Flamenco Jazz Rock Placement libre debout/assis non garanti
35.60€
31€
Tarif sur place 36.00€

Un pays : le Mexique. Un gars, une fille. Deux guitares classiques, deux styles : le flamenco et le métal. Des influences : le jazz, le rock ou le folk. Une technique affolante. Un live incendiaire. Une multitude de sensations et d’émotions.

Rodrigo & Gabriela

Rodrigo & Gabriela (MX) :

Oubliez tout ce que vous pensiez savoir à propos de guitare classique – la partition de Jeux interdits, les arpèges, la galère du solfège – comme à propos de flamenco (et, concomitamment, de musique mexicaine). Ce duo mixte (et mexicain, donc) est non seulement passé maître dans l'art des manipulations digitales (sur cordes), mais a également mis à genoux nos amis grands-bretons, chez qui la sortie de son dernier album, Mettavolution, revêt d'ores et déjà des allures d'événement national, tout en dépoussiérant de fond en comble un répertoire – et une imagerie – d'aucuns jugeraient... folklorique. Car, à ce fond de flamenco et de nuevo flamenco, viennent s'ajouter des éléments de metal (tous deux évoluaient auparavant au sein du groupe de trash Terra Acida), de rock, de folk, de jazz même : une world fusion de duettistes en parfaite harmonie, portée par la furia latina et un plaisir contagieux. Un surprenant creuset d'influences, un éclectisme salvateur.

 

 

Lucas Santtana (BR)

Après plusieurs albums riches en instruments, machines et textures sonores, Lucas Santtana revient avec un album guitare-voix. « Nous vivons une époque où tout le monde parle fort, j’ai pensé que c’était le moment de chuchoter à l’oreille des gens ». L’auteur-compositeur et multi-instrumentiste observe et nous conte avec grâce les tumultes de son pays en proie à l'obscurantisme depuis l'élection du président d'extrême droite Bolsonaro. Une fois encore, le neveu de Tom Zé prend les armes musicales et poétiques contre les attaques aux minorités, la perversité des élites, la légalisation du port d’armes ou l’annexion et la destruction des terres indigènes en Amazonie. Mais cette fois son analyse des dérèglements de nos sociétés se conjugue avec la chaleur et l'optimisme des ballades de musique nordestine, du xote, du baiao, du forro, de la samba de Bahia... un huitième album poétique et militant.