Logo Stereolux
ven. 26 nov. 2021 20H30

Release Party : Regarde Les Hommes Tomber + Decline of The I + LES CHANTS DE NIHIL

Terminé
STEREOLUX Salle Maxi
Placement libre debout
Organisateur : Stereolux

Avant votre venue, consultez nos conditions d’accueil :

VOUS ACCUEILLIR DANS LE CONTEXTE COVID-19

Le post black metal / sludge des Nantais prend de la bouteille avec ce troisième album qu’ils vous invitent à sabrer avec eux, après une résidence à Stereolux. Enfin, après moult reports, cette Release party avec des groupes amis pourra exister. Regarde tes oreilles se délecter…

Running Order : LES CHANTS DE NIHIL 20:30 / DECLINE OF THE I 21:25 / REGARDE LES HOMMES TOMBER 22:30 

Regarde les hommes tomber (Nantes)

Visions de cauchemars, modernes Babylones en flammes, cabalistiques pentacles parcourus d'obscurs glyphes comme autant de funèbres augures, lugubres accords montant du lit putréfié de l'implacable Styx – enfer et damnation, fini la rigolade. Bon, en même temps, quand il s'agit de metal, on comprend d'emblée qu'on n'est pas là pour fabriquer des colliers de nouilles. Et, dans le genre, RLHT se distingue, et ce depuis son concert liminaire (et instrumental) au Ferrailleur – c'était en 2012 – : mêlant sludge, hardcore et doom à son black metal déjà redoutable, le combo nantais crée une couleur sonore particulière, dense,  cohérente et toute personnelle ; un chaos organisé et terriblement efficace, où domine une mélancolie poisseuse, percée de hurlements, comme un étouffant et dantesque fracas – un de profundis métallique pour une Release party en forme de pandémonium à l'occasion de la sortie de son troisième album.

Decline Of The I (FR)

Le post-black metal sombre pratiqué par le groupe parisien est toujours cette bête méchante et sale, sournoise, qui n'hésite pas à revêtir des atours dépressifs. De bout en bout, leur musique enveloppe l'auditeur d'un voile poisseux de mal-être qui lui colle à la peau. Les changements de rythmiques sont continuels, et contribuent à entretenir un sentiment d'instabilité et d'inconfort. Les long titres serpentent insidieusement au rythme de riffs froids et malsains que n'aurait pas renié Mayhem. Une musique noire et ténébreuse mais avec beaucoup de touches de modernité (electro, trip hop, ambient), un post-black aux relents indus saisissant.

LES CHANTS DE NIHIL (FR)

Depuis 2007 et ses terres bretonnes, Les Chants de Nihil sont un projet qui n’obéit qu’à lui-même officiant dans un style black metal tantôt mélancolique et introverti, tantôt furieux et déluré. Débuté sous la forme d’un duo expérimental mené par Jerry, le groupe évolue au fil des cinq albums déjà sortis pour construire et étoffer son propre univers décadent, quelque part entre la grandiloquence d'Emperor et celle de feu-Anorexia Nervosa. Tout ça dans la langue de Molière et avec un remarquable souci du détail et de l’orchestration.