Logo Stereolux

JEU. 18 oct. 20H30

Concert

Motorama + R. Missing

STEREOLUX Salle Micro Organisateur : Stereolux Placement libre debout
8€
12.60€
Tarif sur place 13€

Point de rideau de fer sur cette soirée qui rapprochera la Russie de Motorama aux Etats-Unis de R.Missing. Leur Guerre Froide à eux, c’est celle d’une cold wave mélancolique, arbitrée par l’Angleterre grise des 80’s...  

 

MOTORAMA (Rus)

Rostov-On-Don, ville de plus d’un million d’habitants aux portes du Caucase, est-elle la Manchester russe ? Malgré la froideur du propos et des lieux, on pourra quand même trouver un nouvel exotisme à cette cold wave de l’Est qui transpire l’Ouest.

Si l’on compare souvent la voix de Vladislav à celle de Ian Curtis, avec cette même manière péremptoire de poser sa voix sur les morceaux, l’esprit des Steppes imprègne leurs morceaux d’une manière particulière, différente de l’indie anglo-saxonne.

Dorénavant en trio, Motorama distille depuis quelques années déjà (2005) ses mélodies hantées, et nous plonge dans une mélancolie bienvenue ; un espace hors du temps où rien n'existe sinon une certaine nostalgie qui irrigue leur musique d’une manière naturelle. Tension fragile, hypnotisme subtil, gravité maîtrisée, réalisme remarquable, fluidité mélodique et intelligence sous-jacente sont la marque du  groupe, une frappe chirurgicale qui passe à l’Ouest tout en douceur.

Avec la collaboration de La Soufflerie :

R.Missing (USA)

Depuis les pionniers Silver Apples et Suicide, l’histoire du rock new-yorkais est riche en duos à l’électronique primitive, sombre et romantique. Clairement, celui composé des mystérieux She et He Missing (alias Toppy et Sharon Shy), s’est abreuvé à cette source toxique. Leurs chansons en sont ressorties le teint livide et l’humeur noire. Derrière le duo plane le mystère, pourtant on aimerait creuser ces courbes répétitives, obsédantes et noires, accompagner ces frimas féminins, ces climats mélancoliques et découvrir ce qui s’y cache.

Dark wave sous tension, nappes électroniques shootées au tranxène, voix fantomatique, paysages ombrageux, réminiscences 80’s, dream pop sous-marine… leur cold wave s’avère définitivement envoûtante.