Logo Stereolux

SAM. 15 déc. 20H00

Concert

LES ROCKEURS ONT DU COEUR

NASSER – CABADZI – ROMAIN HUMEAU - PONY PONY RUN RUN – GAUME – CELKILT - LE CRI DU CRU – VALERIE ET LES RIVER’S KIDS - FRENCH TOURIST

STEREOLUX Salle Maxi + Salle Micro Organisateur : Les Rockeurs et Stereolux Rock Placement libre debout/assis non garanti

1 entrée = 1 jouet neuf (mini 10€)

LES ROCKEURS ONT DU COEUR

Les Rockeurs se mettent sur leur 31 pour cette nouvelle édition qui réservera son lot de surprises comme d’habitude ! Toutes les générations seront de nouveau réunies pour la bonne cause : que les Restos du Coeur récoltent le plus grand nombre de jouets afin qu’un maximum d’enfants puissent avoir un vrai Noël.

NASSER (Fr)

Nasser est une grenade dégoupillée dans la mêlée electro. Le groupe ne fait pas de détail, ses arguments sont simples et imparables : un clash furieux de kicks puissants et d’esprit rock joué à fort volume, une mixture electro-instrumentale décapante qui remet à plat tout ce que vous pensiez savoir sur la question cruciale « comment transpirer sur un dancefloor ».

Le duo, composé de Nicolas Viegeolat (batterie et chant) et Simon Henner, déjà repéré chez Husbands et French 79 (guitares et claviers), devient trio sur scène où ils font déferler, à la force de leurs 250 concerts au compteur, ce cocktail electro-rock si unique au groupe.

CABADZI (Fr)

Cabadzi livre un passionnant troisième album, plus electro, librement inspiré de l’oeuvre cinématographique de Bertrand Blier. L’immortel auteur des Valseuses donnera son accord au projet dès la première écoute et suivra avec enthousiasme la création morceau après morceau. Cabadzi x Blier était né.

« On a failli changer de nom ». Ils étaient cinq, une formation hip-hop indépendante avec deux albums à son actif, sortis sur son propre label. Ils ne sont plus que deux, le noyau dur du groupe, Olivier (chant) et Victorien (percussions). Du coup, virage electro : « à cinq, on faisait tout avec des instruments, cette fois il y a plus de programmation, plus de synthés : une musique plus brute, plus analogique, ça va avec l’économie de moyens ». Cabadzi n’en est pas à sa première incarnation. À l’origine une compagnie de cirque contemporain, dont la carrière musicale a commencé en 2009 pour promouvoir un spectacle, il s’est totalement réinventé avec ce projet, sans se départir de l’esprit punk des débuts, ni abandonner les thèmes chers au hip-hop, mais en les explorant ailleurs et autrement : chez Blier, dont ils ont revu toute l’oeuvre pour l’occasion, une oeuvre qui tourne entièrement autour de l’amour, la liberté, la précarité, y compris choisie.

ROMAIN HUMEAU (Fr)

Romain Humeau est né électron libre, jour de fête. Chanteur, auteur, compositeur, multi-instrumentiste, arrangeur, réalisateur, un nouvel album constamment sur le feu, il n’arrête jamais…. Manière de vivre. Il sait aussi que la route a été et sera parsemée de succès ou d’échecs, selon… Ça lui va. L’essentiel pour lui, résidant ailleurs: dans ce qui est à faire. Regarder devant à coup de boussole sonique. Humeau, c’est du hors pistes. Du hors temps. Affranchi tant artistiquement que dans le mode opératoire, n’ayant que faire des modes et de l’entertainment, il cherche. Comme le chante son ami Bernard Lavilliers, pour lequel il a réalisé plusieurs albums et co-écrit plusieurs chansons, Romain « ne se situe pas ». Il s’oriente. Prend plaisir. Il s’exige. Tout comme il considère que son public est un semblable à caresser du bout des sons et surtout pas une cible. Tout comme il est persuadé qu’Eiffel, son groupe de toujours, n’est pas une marque et devra se réinventer pour se donner le droit d’exister. Mais Romain a toujours eu la franchise de dire qu’il n’écrivait ni pour Eiffel, ni pour lui même ni pour quelque projet concret que ce soit: il écrit. Régulièrement. Qu’une chanson puisse en nourrir une autre. Jeter, garder, peu importe: chercher toujours. À l’instar de certains de ses pairs, il a la sensation qu’une chanson existe déjà dans l’air. Papillon dont il aurait en charge la révélation. Manière de vivre avec lui même, pour et avec les autres.

PONY PONY RUN RUN (fr)

En 2005, Pony Pony Run Run voit le jour sous l’impulsion des frères Gaëtan et Amaël Réchin Lê Ky-Huong. Leur premier album, You Need Pony Pony Run Run (2009), est porté par le succès aussi fou qu’inattendu de l’hymne synth-pop Hey You. Depuis, leur second album éponyme a confirmé l’amour que leur portait leur public acquis aux quatre coins du monde grâce à d’innombrables concerts. Pour Voyage Voyage, Pony Pony Run Run s’est permis de tout expérimenter, développant leur attrait pour les mélodies positives imaginées lors des nombreux voyages de Gaëtan. L’album représente bien ce qu’est le doux onirisme des pérégrinations : un élan vital. D’où un album résolument pop, d’une efficacité immédiate, surprenant par son orchestration au détour d’un refrain.

GAUME (Fr)

Gaume est un sale gosse… Mais de ceux à qui l’on s’attache. Mi-badboy, mi-ange. A 30 ans, Roman Gaume parle vrai. Avec le cœur. Avec la naïveté de l’enfance restée ancrée mais aussi la lucidité d’un homme qui a battu le pavé, les scènes d’Europe avec acharnement. Un vrai. Un pur. Un homme qui déjà a vécu mille vies. Et son lot d’expériences, parfois belles, parfois sombres, mais toujours constructives. Gaume n’en fait qu’à sa tête… Mais sa tête est bien faite et il a du talent. Un talent d’écriture, tout d’abord, avec des titres qui sonnent comme des standards. Mais aussi et surtout un talent d’interprétation. Gaume est un très grand chanteur, aux capacités rares. On touche ici la grâce ! Celle que Jeff Buckley portait. Pas moins. Chaque titre est un univers, nous téléportant entre confidences chuchotées et étendards brandis, pures pépites de rock et de folk. C’est mature, sensible et intimiste, les arrangements sont parfaits, les mélodies imparables. Gaume a la bougeotte… Sans pourtant jamais renier ses racines, ses chemins creux qu’il emprunta naguère en groupe en emboitant les pas d’Elliott Smith. Il s’est forgé pour ce nouveau départ un personnage des plus endurcis. A découvert en lui une autre façon de chanter, d’écrire, d’aborder la musique. Mené par ses seules émotions. A l’os, pur, simplement. Chasser tout superflu, ne garder que l’essence. Gaume ne s’arrêtera plus… Jusque-là, le jeune homme aux yeux bleus était réservé et pudique, semblant se retrancher derrière des noms collectifs. Mais ça c’était avant. Avec ce premier EP, il nous livre une véritable invitation à visiter les tréfonds de son âme, sensible et écorchée à la fois, semblant se découvrir lui-même. Gaume sait maintenant où il va. Et il l’accepte. Mieux, le revendique. Et pourrait bien entraîner beaucoup de monde avec lui…

CELKILT (Fr)

Celkilt est un groupe de celticfolkpunkrock’n’kilt qui a vu le jour en octobre 2010 dans les environs de Lyon. Le groupe a enregistré son premier album éponyme en 2010 sous la houlette de Jo Verne, opus qui leur a ouvert les portes de festivals majeurs comme le « Sixième Continent » à Lyon devant plus de 10 000 festivaliers en ouverture de Tri Yann.

Celkilt sort en 2017 son sixième album, Stand, cri de résilience inspiré d’évènements marquants de la vie des membres, soutenu par une communauté de crowfunders qui voit l’objectif initial du groupe dépassé de 196%. Adoubé par les mythiques Flogging Molly suite à une scène partagée en juillet 2017 dans un Bataclan chargé en émotions, Celkilt est aujourd’hui considéré comme l’un des groupes phare du rock celtique.

LE CRI DU CRU (Fr)

A l’origine, ce drôle de nom était celui d’une émission de radio créée par Yves Averty, Gaël Pain (dit Rachid Barah) et Jean Rob, trois doux frappadingues s’étant déjà illustrés à plusieurs reprises dans l’activisme culturel local… Usant de tous les artifices scéniques et visuels pour masquer leur incompétence musicale, de la bouée canard à la guitare sans corde, nos amis se forgent dès le départ une solide réputation avec une reprise de Boney M : « Daddy coule, papa ne sait pas nager… ». Après le départ de Jean Rob, c’est Doé, homme-orchestre rennais, qui décide de prendre le relais (plus connu encore sous le nom de Doé Brime). Il attaque sa carrière au sein de l’horrible groupe sous le gratifiant pseudo de Charleg Holly. « Nous avions décidé de stopper le Cri après un concert qui nous restait à faire dans un café concert rennais, en 1996. Mais le patron nous a proposés de jouer avec nous et nous sommes donc repartis avec lui » expliquera alors Yves Averty. « C’est un rayon de soleil , ces mecs-là » s’écriera Raphaël Mezrahi au lendemain d’un direct anthologique dans son émission de France Inter, où Pierre Bellemare et Denise Fabre eurent la joie d’apprendre le sens des mots « slam » et « stage-diving »…. Mezrahi programmera par la suite régulièrement leur tubesque « Culotte de velours », avouant être un inconditionnel du trio. Les trois gaillards qui se définirent un jour, lors d’une interview, comme des « punks minimalistes ou Dominique A comiques… » font fin 2001 leurs adieux après avoir donné plus d’une centaine de concerts, des Transmusicales à l’Italie.

VALÉRIE ET LES RIVER’S KIDS (Fr)

Après un long voyage initiatique à travers le monde qui dura 30 ans (Ulysse est un petit joueur à coté), Valérie (chant/guitare) revient à Nantes pour reformer le groupe mythique de « Valérie et les River’s Kids » avec Pats River (basse/chœurs), Philty River (guitare) et Dan River (batterie).

A l’initiative de Twistos, compositeur, guitariste et chanteur (Bookmakers, Sans Filtres, Elmer Food Beat…), le groupe avait enregistré quelques chansons au studio Arpège d’Eric Chauvière et donné une dizaine de concerts dans la région au milieu des années 80.

Un EP 4 titres est en cours de finition avec Tassin aux manettes et verra le jour à l’automne. Paco, leur manager, veille au grain, et commence à trouver des dates pour leur prochaine tournée.

FRENCH TOURIST (Fr)

ll vendait des disques aux gars des Elmer à l’époque où il était chez Fuzz Disques. Un jeune des années post punk qui nous revient des Amériques avec quelques disques vintage et collector. Cette année, il va vous réchauffer des l'entrée de Stereolux avec, en plus des platines, son Theremin (instrument électronique des années 20 qui fait de drôles de sons étranges).