Logo Stereolux
sam. 13 févr. 2021 20H30

Lenparrot (Release Party) + Zaho de Sagazan

Annulé
STEREOLUX Salle Maxi
Placement libre tout assis
Organisateur : Stereolux

ANNULÉ (nouvelle date à prévoir au printemps)
Vos billets sont remboursés selon les modalités suivantes :
Les personnes ayant pris leur(s) billet(s) en ligne seront remboursées automatiquement par virement bancaire au plus tard 15 jours après la date de l'événement annulé. Vous n’avez aucune démarche à effectuer.
Les personnes ayant acheté leur(s) billet(s) au guichet ou par téléphone seront contactées par la billetterie. Dans cette attente, vous n’avez aucune démarche à effectuer.   

Pour célébrer la sortie de son deuxième album et sa pop-r’n’b downtempo mélancolique et sensuelle, notre James Blake nantais nous offre une release party avec des invités en pagaille. Sensibilité et insouciance se mêleront dans l’allégresse.

Lenparrot (Nantes)

Kant, qui s'y connaissait pas mal en la matière et n'avait pas pour habitude de balancer des conneries, sauf quand il avait bu trop de schnaps au cours de ses soirées bridge du vendredi, disait que la musique est la langue des émotions – une indiscutable vérité, qui en outre va comme un gant à Romain Lallement, alias Lenparrot, et à sa pop minimaliste, habillée mais légèrement d'arabesques électroniques, toute de vibrations pianistiques et vocales ; une pop allant à l'épure de par la simplicité même de son inspiration (« la complication est le contraire de l'art », selon Debussy, qui lui non plus ne disait pas trop de conneries, bien qu'il fût plus kirsch que schnaps). Simplicité et émotion : une grâce sensible qui hante l'auditeur et qui, sur scène, prend toute son ampleur. Ce qui vaut bien une release party pour fêter un deuxième album très attendu.

Zaho de Sagazan : (Nantes)

Projet solo de la claviériste de Fyrs, cette jeune chanteuse nantaise à la voix grave et puissante navigue entre influences françaises (ou plutôt belges : Stromae, Brel) et anglo-saxonnes, à mi-chemin entre pop, électro et chanson. Passant des chuchotements aux cris, elle révèle à la fois la force et la fragilité qui habitent ses mélodies à la mélancolie subtile. Un projet en construction qui peut aboutir à un bel édifice.