Logo Stereolux
Terminé

MER. 15 nov. 20H00

Concert

Jeanne Cherhal & Bachar Mar-Khalifé : Arba, un hommage à Barbara + Grise Cornac

STEREOLUX Salle Maxi Organisateur : Stereolux Chanson Tout assis
Le foodtruck AMIR (spécialités égyptiennes) sera présent sur la terrasse pour vous régaler !
21€
25.60€
Tarif sur place 26€

le mot du programmateur

Rencontre hors norme sur le papier que celle de Jeanne Cherhal et Bachar Mar-Khalifé. Une collaboration (deux pianos, deux voix) qui attise la curiosité, et quand on sait que c’est pour un hommage à la grande Barbara, on voudrait déjà y être !

Jeanne Cherhal & Bachar Mar-Khalifé

Arba, un hommage à Barbara

Deux voix, deux pianos, un hommage. C'est à l'immense Barbara, disparue il y a vingt ans de cela (elle aurait eu 90 ans cette année), que s'attaquent le cosmopolite multi-instrumentiste franco-libanais et la pétillante chanteuse nantaise. On sait que pour celle-ci la dame en noir, dont elle reprend régulièrement le Nantes sur scène, est une source d'inspiration majeure ; on sait également que tous deux sont des adeptes des collaborations (Cabadzi, Murat... pour l'une ; Carl Craig, Kery James... pour l'autre). Arba, un hommage à Barbara est une commande de la Philharmonie de Paris, une entreprise artistique qui, plus que le simple égrènement d'un répertoire, est une opportunité, pour les deux musiciens, d'en explorer les lignes de faille et les tensions internes, d'en méditer les vertiges intimes, la vérité entraperçue entre les mots, entre les notes, de le restituer à lui-même en l'altérant : il n'est de plus bel hommage que celui qui, se dépassant en tant que tel, devient lui-même une œuvre. Un concert aussi rare que son sujet est magistral.


II MODIFICATION D'ACCÈS II 
mercredi 15 novembre, en raison d'un événement sous les Nefs, l’accès à STEREOLUX pour le concert en salle maxi se fera uniquement du côté du Boulevard de la Prairie au Duc. Ouverture des portes à 19h30.

 

 

Grise Cornac (Fr)

Grise Cornac, duo féminin-masculin, échappé des Swing Sofa, c’est une fille qui chante. Elle dit qu’elle s’appelle Grise. Sa voix est douce mais piquante aussi, ses paroles poétiques, en français, sur l’amour, la vie ou la mort, sont interprétées comme des contes ou des livres ouverts. Et puis, il y a un mec avec une bonne bouille auprès d’elle qui, lui, fabrique du joli, du doux, du rond. Elle dit que c’est son Cornac. Il gratte des instruments en bois; il a une guitare et un violoncelle ; et quand il joue de leurs cordes, on dirait que Grise s’envole : un écrin musical complet dans lequel sa folie douce résonne. Complices créatifs et vibratiles, ces angevins dessinent les traits d’un univers à la fois délicat et sauvage