Logo Stereolux
Dernières
places

MER. 22 nov. 20H00

Concert

Girls In Hawaii + Ropoporose

STEREOLUX Salle Maxi Organisateur : Stereolux Pop
Le foodtruck Beurre Sucre (galettes / crêpes) sera présent sur la terrasse pour vous régaler !
17€
21.60€
Tarif sur place 22€

LE MOT DU PROGRAMMATEUR

Hawaii : on ne peut pas dire que la musique des belges évoque cette destination exotique. Leurs ballades pop intimistes respirent l’humilité et l’humanité. Pas vraiment le soleil, mais une luminosité qui réchauffe et illumine.

Girls In Hawaii (BEL)

Le deuil passé, cette béance dont tentait de rendre compte Everest, album de neige et de cendres, les Belges ont décidé de poursuivre leur chemin, avec un line-up certes modifié, mais sans déroger pour autant à la ligne artistique fixée depuis Found in the Ground : celle d'un rock indé inventif, mélodique, pas franchement guilleret mais sans facilités poseuses ni grandiloquence pesante – volontiers intimiste, léger aussi, d'une sincérité et d'une humilité poignantes, nimbé d'une noirceur ensoleillée. C'est cette humanité qui fait mouche, une fois encore, sur Nocturne, nouvel album de ballades rêvées, murmurées à l'oreille, à l'heure où le loup sort du bois, où la nuit reprend possession de ses domaines. Nocturne indien, fantasque nuit de Walpurgis, songe d'une nuit d'été (enfin, d'automne plutôt) ; odes à la nuit, territoires magiques explorés dans la solitude bienveillante de la rêverie : le groupe fait sien l'adage qui veut que de l'obscurité jaillisse la lumière.

 

   

Ropoporose (Fr)

C'est une histoire de fratrie : la petite sœur, titi blondinet, est passée par le Conservatoire pendant que sa grande asperge d'aîné se faisait la main dans bon nombre de groupes vendômois.Jeunes, très jeunes et déjà un deuxième album en poche, sorti sur le label nantais Yotanka. À eux deux ils font tout – chant et chœurs, batterie, guitare, claviers..., et explorent tout avec un égal bonheur : de la pop lumineuse et fraîche comme une ondée de printemps, des balades sous forme de comptines susurrées par un oisillon tombé du nid, avec ce je-ne-sais-quoi d'enfantin et de gracieux, mais aussi des accélérations noisy, sèches et nerveuses. On dirait l'ensemble fait de bric et de broc mais la cohésion fraternelle, l'énergie déployée et la bonne humeur emportent le morceau haut la main.