Logo Stereolux

SAM. 23 mars 20H30

Concert

EUROFONIK

Little Big Noz et l’orchestre à danser du Sud-Loire + 'Ndiaz + Ciac Boum + Antonio Castrignanò

STEREOLUX Salle Maxi Organisateur : Stereolux, Le nouveau Pavillon Festival Musique trad' actuelles
13.60€
11€

Eurofonik, infatigable explorateur des musiques des mondes d'Europe, vous invite à célébrer la clôture du festival en beauté ! Place à l'Italie avec Antonio Castrignanò, l'un des plus grands représentants actuels d'une tarentelle (danses et musiques du sud de l'Italie) revisitée.

Little Big noz et les orchestres à danser du Sud-Loire (Fr) - 20h30

Ronan Le Gouriérec est maintenant un habitué d’Eurofonik. Vous l’avez connu l’année dernière au P’tit bal des familles ? Venez découvrir un projet inédit et insolite : sa rencontre avec les orchestres éphémères à danser du Sud-Loire. Ces ensembles, composés d’élèves des écoles de musique de Bouguenais, Rezé et Saint-Aignan de Grandlieu, ont été accompagnés pendant plusieurs mois par le facétieux saxophoniste, expert dans l’art de faire danser les foules. Le résultat : une rencontre folle, où cent musiciens interprètent un répertoire inédit nourri des danses de Haute-Bretagne. Probablement un des spectacles les plus étonnants du festival.


Ronan Le Gouriérec : saxophone baryton, accompagné des élèves des écoles de musique de Bouguenais, Rezé et Saint-Aignan de Grandlieu

‘NDiaz (Fr) - 21h30

S’ils forment un des groupes bretons les plus en vue à l’heure actuelle, aussi bien en concert que dans les festoù-noz, ce n’est pas par hasard. Les quatre complices affirment leur style avec une musique à danser ouverte sur le monde : influences libanaises, turques, brésiliennes, roumaines...
Avec la danse en rond pour fondation, les musiques populaires du monde comme horizon, et l’improvisation comme ligne de fuite, ‘Ndiaz propose une musique hybride, dépaysée, qui serait allée chercher ailleurs le moyen de s’ancrer davantage ici.


Yann Le Corre : accordéon, effets | Youn Kamm : trompette, bugle, saxhorn | Timothée Le Bour : saxophones | Jérôme Kerihuel : percussions

Ciac Boum (Fr) - 22h45

Ciac Boum, c’est la force des danses populaires du Poitou, une énergie débordante basée sur un trio redoutable. Les violons se mêlent, se croisent, l’accordéon pose une structure précise et puissante, le chant emporte ; impossible de rester insensible aux mélodies enivrantes exécutées de main de maître par ces fameux représentants du répertoire à danser poitevin. C’est toujours une grande joie de vivre un tel moment, enivrant, collectif, forcément entraînant.


Christian Pacher : violon, accordéon diatonique, chant | Julien Padovani : accordéon chromatique, kick | Robert Thébaut : guitare et violon

Antonio Castrignano (It) - 00h

150 000 personnes qui participent à un événement, au sud de l’Italie, pour écouter, jouer et danser la tarentelle : bienvenue à la Notte della Taranta. Antonio Castrignanò en est un des acteurs récurrents, capable de nourrir la pizzica (forme de tarentelle, en musique et en danse, pratiquée dans les Pouilles) de sa personnalité scénique hors norme, de son chant puissant et de sa riche créativité. Le rythme, porté par le tamburello, est frénétique, soutenant une interprétation vive ; celle-ci met à l’honneur les langues du Lecce et le Griko Salentino, spécifique à une aire linguistique hellénophone (aux racines grecques) du sud de l’Italie.
Eurofonik et son fil rouge italien ne pouvaient passer à côté de cet artiste, trop rare en France et capable de nous faire vivre pendant quelques instants l’embrasement de la pizzica.

Antonio Castrignanò : voix, tamburello, Rocco Nigro : accordéon, Giuseppe Spedicato : basse, Gianluca Longo : mandoline, Emanuele Gianni Gelao : flûte, cornemuse, bouzouki, Luigi Marra: violon, Maurizio Pellizzari : guitare