Logo Stereolux

SAM. 5 oct. 20H30

Ciné-concert

David Sztanke joue sur L'Inde fantôme - Bombay (de Louis Malle)

Le cinématographe Organisateur : Une coproduction Stereolux, bulCiné & le Festival La Rochelle Cinéma Placement libre - assis

carte 5 € / prévente 6,5 € / guichet 6,5€
Préventes uniquement au Cinématographe à partir du samedi 21 septembre

Inspiré par ce portrait singulier de l'Inde dans les années 60, le discret et talentueux David Sztanke (Tahiti Boy and the Palmtree Family) conjugue deux époques et deux cultures, rendant un hommage lumineux à un monstre sacré du cinéma.

David Sztanke joue sur L'Inde fantôme - Bombay (de Louis Malle)

France, 1969, 52 min, VOSTF, documentaire

De janvier à avril 1968, Louis Malle part en Inde pour y tourner un film, sans scénario, sans fiction. Il en résulte une évocation de l'Inde en sept parties dont Bombay est l'ultime chapitre.

"Travailler sur ce film de Louis Malle s'est avéré compliqué, faire entrer mon voyage personnel dans le regard d'un cinéaste si important, superposer ma musique à son regard… Mais je pense que la musique qui sera présentée parvient à relier ces deux prismes - et ces deux époques, puisque le film date de 1969. L'idée des compositions présentées sur L'Inde fantôme n'est pas de faire de la musique indienne, je n'en ai pas les rudiments. En revanche, ces morceaux sont saupoudrés de couleurs indiennes, à travers l'utilisation du sitar, de tablas et de la chanteuse Uma, dont la culture hollywoodienne enrichit une musique candide de jeune français découvrant un nouveau monde." David Sztanke


David Sztanke est chanteur, multi-instrumentiste, compositeur, arrangeur et producteur. Son style musical s'imprègne de plusieurs influences, dont le rock alternatif, la musique electro, la pop. Auteur de 2 albums et 2 EP avec Tahiti Boy and the Palmtree Family, il a collaboré avec de nombreux artistes parmi lesquels Saul Williams, Mike Ladd, Oxmo Puccino, Woodkid, Iggy Pop. Il est l'auteur de plusieurs bandes originales : Memory Lane (2010) et Ce sentiment de l'été (2016) de Mikhaël Hers ou encore Au poste ! (2018) de Quentin Dupieux.

 

Image : Étienne Becker
Montage : Suzanne Baron

Production : Nouvelles Éditions de Film (NEF), Office de Radiodiffusion Télévision Française (ORTF)
Source : Gaumont