Logo Stereolux
mar. 07 juin 2022 20H00

Cat Power + Arsun

Complet
STEREOLUX Salle Maxi Placement libre Debout - assis non garanti
Organisateur : Stereolux

Avant votre venue, consultez nos conditions d’accueil :

VOUS ACCUEILLIR DANS LE CONTEXTE COVID-19

Icône du folk-rock indépendant, compositrice lumineuse, l’Américaine Chan Marshall est aussi une naufragée de la vie, donnant quelques fois des concerts chaotiques desquels surgissent la grâce ou la beauté. Revenue de ses errances et tourments, c’est le pouvoir du chat : fragile, mais qui retombe toujours sur ses pattes.

Cat Power (US)

Six ans, c'est long. C'est le temps qu'il aura fallu à Charlyn Marie « Chan » Marshall pour donner un successeur à Sun, album aux sonorités électroniques qui en avait dérouté plus d'un – le temps aussi, accessoirement, d'affronter certains errements tout en goûtant aux joies de la maternité. Sont-ce celles-ci qui l'ont décidée à revenir à ses premières amours, ou ceux-là qui l'ont fait signer sur un nouveau label ? Quoi qu'il en soit, Wanderer, sorti en 2018, se présentait comme une succession de soyeuses ballades folk-soul, égrenées au fil de quelques accords de piano ou de guitare, et des humeurs de l'Américaine – douces, vulnérables, inquiètes, fragiles, comme toujours... Un domaine dans lequel elle excelle mais, à ces confessions, nimbées d'une mélancolie lyrique, à cette introspection qui sait prendre des accents universels, vient s'ajouter une maturité nouvelle qui, si elle n'évacue pas les vagabondages, les ruptures, les dérives (passés ou à venir), agit comme un baume souverain et semble réconcilier en elle la femme, la mère et l'artiste. 

Elle viendra nous présenter en groupe, un nouvel album de reprises à sortir en mai.

Arsun (US)

Il y a un romantisme à New York qui lie beaucoup de ceux qui y vivent au passé. Comme une époque où le vinyle était le seul moyen d'écouter de la musique à la maison ; quand les bars de Greenwich Village, grouillant de panaches de fumée, accueillaient les légendes du folk-rock. Ce n'est pas le New York qu'Arsun Sorrenti connaît - il n'a que 19 ans, après tout - ni celui auquel il aspire. "Ce n'est pas qu’une une question de nostalgie", insiste le chanteur. Ce jeune homme lumineux écrit simplement des chansons en totale adéquation avec cette époque révolue : le son des années 1960 avec la polyvalence des moyens modernes.

Un son au-delà de ses 19 ans, un style intemporel.