Logo Stereolux

MER. 29 janv. 20H00

Concert

Abbath • Vltimas • 1349

Stereolux salle Maxi Organisateur : Stereolux Placement libre debout/assis non garanti
28.60€
24€
Tarif sur place 29€

Un plateau de premier choix du black métal international. Avec comme chef d’orchestre les norvégiens d’Abbath et leur furie glaciale, le « all-star-band » de la noirceur Vltimas, et le groupe culte du black brutal 1349. Noir c’est noir, avec beaucoup d’espoir.

Abbath (NO)

Quand Abbath a annoncé qu'il avait quitté Immortal, il a envoyé des ondes de choc massives sur la scène metal. Le frontman emblématique était depuis longtemps devenu le ''visage'' de la scène black norvégienne, son image synonyme de genre. Lors de la sortie de son premier album en 2016, avec son nouveau groupe éponyme, Abbath, les fans ont été rassasiés d'une dose de furie glaciale et noire. Les titres vont à l’essentiel avec un parfait mélange d’ambiances. Il y a une force black, mais elle est tempérée par une facette heavy old school au détour de riffs et soli endiablés. Il y a aussi des breaks à la force calme qui glacent le sang, avec un côté épique digne d'Enslaved ou Bathory. Au centre de cette pyramide, Abbath trône et impressionne avec le ton nerveux et nasillard qui a fait sa légende.Nul besoin d’être un grand spécialiste du métal extrême ou du black métal norvégien pour constater que Abbath s’inscrit dans la continuité du style des derniers Immortal, à savoir un black froid, violent et puissant avec une intensité surprenante.

Vltimas (US/PT/ CA)

La sortie studio d'un nouveau projet du nom de Vltimas, regroupant David Vincent (ex-Morbid Angel), Flo Mounier (Cryptopsy) et Rune "Blasphemer" Eriksen (Aura Noir, ex-Mayhem), a de quoi susciter la curiosité et l'attente chez les fans de metal extrême. D'autant plus que la dernière collaboration de Mounier et d'Eriksen remontait à l'excellent premier opus de Nader Sadek. Une union entre la puissance du death metal, portée par la voix reconnaissable de David Vincent, et l'ambiance du black, ici exprimée par les blasts de Flo Mounier et les riffs froids d'Eriksen. Ce sont d'ailleurs ces touches mélodiques et angoissantes qui font la force de ces morceaux, où l'ambiance black apporte ce côté malsain sublimé par le chant de Vincent. Le « all-star band » de la noirceur : attention les envahisseurs sont là !

1349 (NO)

Formé à la fin des années 90 à Oslo, le combo norvégien nous plonge dans un univers de brutalité, de rapidité et de performances de niveau extrême. Les guitares jouent un rôle important dans cette déferlante de violences sans issue. Les riffs apportent une atmosphère malsaine et cruelle, magnifiée par la voix du vocaliste Ravn. Loin du tragique inhérent à certains albums de Black Metal désespérés, tout n'est que cruauté et sadisme chez ce chanteur là. 

1349 va bien plus loin que beaucoup d'autres groupes : pour eux, tout doit être annihilé, même les sentiments et les passions humaines. Un jusqu’au boutisme qui lui aura donné le statut de groupe culte du black brutal norvégien.