Logo Stereolux
Publié le 23/09/2016

DANS LA PEAU DE... Maxime, le Monsieur Lumière de La Boîte

La boîte n'a rien à voir avec le Macumba. Vous vous en doutiez. Pensez plutôt à un mix entre les étoiles de la Grande Ourse et une qualité de son façon Abbey Road. Vendredi soir, au dance-floor new style, s'offriront les coussinets acoustiques de La boîte, innovation prometteuse. Sous les étoiles, Maxime, grenoblois de 35 ans, a le trac.

« Pour nous - Le collectif Coin - le dance-floor c'est un truc inédit. Mon quotidien, c'est guetter la merde sur une des 210 sphères lumineuses  suspendues ».

Ne pas se fier donc à la décontraction apparente de Maxime. Il a au moins 14 ou 15h d'installation et d'essais. Ne rien laisser au hasard. Même s'il nous l'assure : vendredi soir, pour la première de la boîte, une fois passée l'heure de vérité, il vibrera, comme tout night-clubber immergé, au rythme des pixels, des beats et des étoiles, embarqué dans l'aventure évolutive de Scopitone.

 

Texte Karina Ykrelef
Photos Solène Langlais